QU’EST-CE QUE LA LANOLINE ?

ORIGINE de la LANOLINE

La lanoline est connue depuis l’antiquité pour les soins de la peau; elle n’a été étudiée scientifiquement et fabriquée industriellement que depuis la fin du siècle. La lanoline est obtenue à partir de la graisse de laine qui est extraite elle-même des eaux de lavage de la laine. Le mouton, en effet, secrète tout au long de sa vie, une graisse qui imprègne sa toison et reste sur celle-ci jusqu’au lavage dans les usines textiles. La quantité de graisse de laine, ou suintine, qui imprègne la toison est fort importante, elle peut constituer jusqu’à 10% du poids de la laine, mais les procédés pour l’extraire des eaux de lavage ne permettent généralement d’en recueillir que 40 à 50%. Divers travaux effectués sur la composition des lipides de la peau et des glandes sébacées de l’homme, ont montré qu’il existe une analogie certaine entre la composition de la cire et celle du sébum. En particulier la présence dans les deux cas d’acides et d’alcools ramifiés (iso et anteiso) est tout à fait remarquable. Toutefois le sébum et les lipides de la peau humaine contiennent une proportion importante de glycérides (30% environ pour les lipides de la peau).

    COMPOSITION de la LANOLINE

    Selon l’espèce animale, les sécrétions grasses qui enduisent la toison du mouton présentent des compositions différentes. La qualité des suintines dépend en effet, pour une part importante, de la race et des conditions d’élevage de l’animal. Mais ce qui les identifie toutes c’est l’absence de glycérol, (la graisse de laine n’est donc pas une graisse proprement dite, mais une cire) la présence de cholestérols et une affinité exceptionnelle pour l’eau. Compactée avec la plupart des corps gras, la suintine s’en distingue par un indice de saponification relativement bas (100 environ), par une très forte proportion d’insaponifiables, près de 50% et un très faible indice d’iode (17 à 32). La suintine est donc une cire composée essentiellement d’un mélange d’esters, d’alcools gras (cholestérol, lano-stérol, agno-stérol, alcool cétylique, alcool cérylique, alcool lano-octadécylique et alcool carnaubylique) accompagné par un faible pourcentage de ces alcools à l’état libre et combiné avec un mélange d’acides gras dont les principaux sont les acides palmitiques, myristique et lognocérique ainsi que les acides caprique, arachidique, cérotique.

    La lanoline est constituée principalement d’esters formes par des alcools aliphatiques plus ou moins ramifies, des stérols et des alcools triterpeniques avec des acides gras et des acides hydroxyles plus ou moins ramifies.

    Le RAFFINAGE de la LANOLINE

    1 ° Matières premières

    La laine recueillie lors de la tonte du mouton est imprégnée de cire, de suint et de diverses souillures (sable, terre, produits végétaux). La proportion de cire varie suivant la race du mouton, l’âge, le sexe, l’origine géographique et les saisons. Son taux se situe entre 2 et 20% par rapport à la laine brute.

     

    2° Raffinage

    Pour obtenir une lanoline pharmaceutique anhydre (adeps lanae), il faut soumettre la matière première à de nombreux traitements qui ont pour but de la désacidifier, la débarrasser de ses impuretés, la décolorer, la désodoriser et la déshydrater. Nos lanolines sont toutes produites par Solventage et en process scontinu. Nos conditions de raffinage et technologie des plus modernes et des plus sophistiquées confèrent aux Lanolines Stella un avantage distinctif et compétitif indéniable, tant en terme de rendement qu’en terme de qualité. La laine est lavée en milieu solvant, la graisse récupérée est de l’ordre d~ qS0~ • (y compris la fraction oxydée) comparativement au process en milieu aqueux où le traitement s’effectue sur 45 à 50% de graisse récupérée. La graisse est raffinée en milieu solvant à une température inférieure à celle en milieu aqueux.  

    Les PROPRIÉTÉS de la LANOLINE

    Il est intéressant de constater que ces dernières années, malgré la concurrence d’une foule de nouveaux produits, la lanoline s’impose de plus en plus dans des domaines très variés. Trois propriétés exceptionnelles réunies dans la lanoline expliquent cette faveur: 1° Inaltérable : étant donné que la lanoline bien raffinée et stabilisée, ne rancit pas et ne sèche pas. 2° Grand pouvoir d’émulsion avec l’eau pour former une émulsion du type « eau dans huile ». 3° Assimilabilité et compatibilité totale par la peau.    

    UTILISATION de la LANOLINE

    Industrie cosmétique

    Dans les crèmes et les laits de beauté, savons de toilette, rouge à lèvres, poudres pour le visage, lotions pour permanente, produits capillaires, crèmes à raser, vernis à ongles et dissolvants. La lanoline est un émollient de premier ordre pour la peau, proche des graisses naturelles de la peau.

    Industrie pharmaceutique

    Dans les cold cream, embrocations, pommades, sparadraps chirurgicaux, crèmes pour les animaux. La lanoline est une base d’absorption efficace des médicaments et est de bonne qualité point de vue bactériologique.